Qu’est-ce que le minage ?

On retrouve le minage dans le fonctionnement de la plupart des crypto-monnaies. C’est notamment la technique de mise en circulation des crypto-monnaies les plus célèbres : le Bitcoin et l’Ether.

C’est un système très compétitif, une sorte de compétition qui permet à certains mineurs d’être récompensés pour leur participation au développement du réseau.

Pour pouvoir être rentable, le minage doit être effectué de façon efficace. Mais en quoi consiste exactement ce minage ?

Quel est le but du minage ?

Le minage de blocs dans les systèmes utilisant des crypto-monnaies est un procédé indispensable à la sécurité du réseau pratiqué par un nombre réduit d’utilisateurs du système, pour le bénéfice de tous. En effet, le minage a pour but la validation des blocs de données en vue de leur ajout à une Blockchain.

Le minage d’un bloc peut prendre des temps très différents selon les crypto-monnaies. Par exemple, il est d’environ 10 minutes pour le Bitcoin contre 15 secondes pour de l’Ether. Le minage d’un bloc de transaction est, tout d’abord, bénéfique au réseau. Effectivement, en minant des blocs, les mineurs permettent aux utilisateurs d’avoir une totale confiance dans les données présentes sur les différentes versions de la Blockchain.

Ensuite, le minage est bénéfique à tous les utilisateurs du réseau car il leur permet de consulter la Blockchain, le registre complet de toutes les transactions effectuées sur celui-ci. Enfin, le minage est avantageux pour les mineurs puisque la validation d’un bloc permettant son ajout à la Blockchain entraîne la réception d’une récompense.

La récompense est différente selon les crypto-monnaies et diminue avec le temps. En ce moment, elle est de 12,5 Bitcoins par bloc sur le réseau Bitcoin et de 5 Ethers par bloc sur le réseau Ethereum. Le minage est l’unique moyen pour les applications décentralisées de mettre en circulation de nouvelles unités de leur crypto-monnaie. Mais, en quoi consiste le travail des mineurs ?

En quoi consiste le minage ?

Tous les échanges de données ainsi que toutes les transactions effectués sur les réseaux de crypto-monnaies sont consignés dans la Blockchain, le registre distribué et inaltérable du réseau. C’est l’intégration des transactions validées dans cette Blockchain qui est effectuée par les mineurs.

En effet, toutes les transactions validées par les utilisateurs d’un réseau distribué sont placées dans une liste d’attente. Les mineurs n’ont plus qu’à piocher un certain nombre de données dans cette liste d’attente (1 Mo sur Bitcoin, illimité sur d’autres réseaux), et à les assembler en blocs. L’assemblage en blocs se fait au moyen d’une arborescence reliant toutes les transactions entre elles. Une fois que l’arborescence a été créée, le mineur doit ajouter à son bloc miné un en-tête contenant, entre autres, la somme de contrôle du bloc ainsi que celle du bloc qui le précédera dans la chaîne de blocs.

Lorsqu’un mineur a construit un bloc, le hash qui lui est attribué doit être acceptable afin que le bloc soit validé. Lorsqu’un bloc est validé, celui sera intégré dans la Blockchain par un des nœuds complets du réseau, mettant fin au rôle du mineur pour ce bloc. Tous les autres mineurs travaillant sur le même bloc verront leurs blocs similaires invalidés, considérés comme des blocs déjà intégrés dans la Blockchain. Après validation du bloc, le mineur pourra empocher sa récompense et commencer le minage d’un nouveau bloc de transaction.

Comment s’effectue la validation d’un bloc ?

Ce sont les deux hashs cryptographiques successifs de type SHA256 effectués par l’ordinateur de minage sur l’en-tête du bloc qui détermine si le bloc créé sera validé par le mineur ou non. Chaque nouveau hash donne lieu à la création d’un nombre aléatoire (nonce) présenté sous une forme cryptée hexadécimale. Pour que le bloc du mineur soit valide, le hash trouvé par celui-ci devra être inférieur à la difficulté cible, c’est ce qui rend le minage de blocs difficile et permet de créer un système compétitif.

Sur le réseau Bitcoin, la difficulté de minage est donc le nombre qui permet d’estimer la difficulté de minage d’un bloc par rapport au premier bloc créé par Satoshi Nakamoto. Si un bloc possède une difficulté de minage de 60000, cela signifie qu’il faudra 60000 fois plus de temps à un mineur pour valider le bloc qu’il n’en a fallu au créateur du réseau pour valider le premier bloc. Tous les 2016 blocs, la difficulté de minage change. La difficulté de minage augmente donc de manière proportionnelle à la puissance de calcul totale du réseau.

Toutefois, la difficulté de minage assignée est calculée pour que le minage de 2016 blocs soit effectué en 14 jours. Ainsi, sur le réseau Bitcoin, tous les 14 jours, 2016 blocs sont ajoutés à la Blockchain, 2016 mineurs empochent la récompense de 12,5 BTC et la difficulté est augmentée pour la période suivante. Les autres réseaux de crypto-monnaie utilisent un système de difficulté de minage similaire.

Est-ce rentable de miner ?

La rentabilité varie selon la puissance de calcul de votre ordinateur, de votre appartenance à un mining pool et de la crypto-monnaie que vous désirez miner. Il existe toujours aujourd’hui la possibilité pour que cette activité devienne rentable, même chez les débutants. Cependant avec le temps, le minage des crypto-monnaie est devenu de moins en moins rentable pour les particuliers, même ceux qui ont intégrés un mining pool. C’est notamment le cas pour le Bitcoin, dont la popularité mondiale à généré une concurrence très rude dans le domaine.

Ceux qui tirent le plus profit d’une telle activité sont les entreprises de minage. Certains d’entre eux proposent même du cloud mining, une location de puissance de calcul. La location de cette puissance engendre pour le client des dividendes générés par le minage de crypto-monnaie sur les ordinateurs de la société proposant le service. Au-delà de la rentabilité, il est toutefois possible de miner des crypto-monnaie simplement pour participer à l’extension du réseau et à son bon fonctionnement. Le minage de crypto-monnaie implique un assez lourd investissement pour devenir rentable.

En effet, l’acquisition de matériel informatique spécifique au minage est nécessaire pour s’assurer de tirer des bénéfices du minage de crypto-monnaie. Un bon système de refroidissement est également essentiel pour éviter que le matériel de minage ne s’endommage très rapidement. De plus, la consommation électrique des appareils dédiés au minage est souvent élevée. C’est pourquoi, il est recommandé d’avoir son propre générateur d’énergie renouvelable pour participer au minage d’une crypto-monnaie.

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Sorry that something went wrong, repeat again!