Le Venezuela espère sortir de la crise grâce à la crypto-monnaie nationale

La récession qui frappe actuellement le Venezuela a forcé le gouvernement de ce pays à envisager une mesure plus audacieuse pour sortir de crise. Selon les estimations des experts, la récession aurait atteint 7 à 10%. Le pays ressent en effet un véritable manque de dollars américains, et les Etats-Unis leur ont déjà imposé un blocus financier. La monnaie fiduciaire du pays a perdu jusqu’à 400% de sa valeur initiale face au dollar. C’est pourquoi le gouvernement de ce pays a décidé de soutenir la mise en place d’une monnaie numérique qui pourra même servir pour le paiement des impôts.

Le Petro, la première monnaie virtuelle nationale au monde

Cette cryptomonnaie qui va bientôt être adoptée est baptisée Petro. Il est prévu quelque 5,3 milliards de barils de pétrole brut comme valeur minimale garantie. Il est vrai que l’on ne peut pas convertir la monnaie numérique contre du pétrole, mais elle peut bien être convertie en monnaie fiduciaire qui, à son tour, peut valablement servir dans les transactions de pétrole. Ainsi, le Petro est le levier économique qui poussera le pays du gouffre financier où il s’est enlisé. Il faut dire qu’un intérêt grandissant se fait sentir aujourd’hui chez les vénézuéliens pour le bitcoin au point où ils délaissent même la monnaie fiduciaire pour ne jurer que par la cryptomonnaie.

Le petro, une monnaie numérique révolutionnaire pour le Venezuela.

Pour le Président de ce pays, Nicolàs Maduro, le gouvernement vénézuélien entend créer 100 millions de Petros, dont 38% feront objet de prévente aux investisseurs institutionnels. Cette prévente est prévue pour commencer dès le 15 février 2018. En seconde phase, le Petro sera proposé aux populations, pour une valeur de 44 millions. Les 18 millions de Petros qui restent seront répartis entre les membres du gouvernement et dans le rang très large des conseillers.

Le Petro, une monnaie qui ne fait pas encore l’unanimité

Bien évidemment, l’opposition du pays fait montre d’une grande réserve. Certains iront jusqu’à parler d’actif illégal. Pour le parlementaire Jorge Milan, c’est purement et simplement une stratégique mafieuse pour vendre à terme le pétrole vénézuélien. Il parle d’arnaque au sommet de l’Etat pour une corruption de masse. Pendant ce temps, Maduro essaie déjà de convaincre le Qatar d’investir dans la monnaie numérique vénézuélienne. Le Petro, ainsi que les transactions qui seront faites avec cette monnaie seront supervisés par une superintendance.

En dépit de ces hésitations somme toute compréhensibles, il faut relever qu’avec l’avènement du Petro, c’est le monde du bitcoin qui vient d’être révolutionné. La monnaie virtuelle continue inexorablement sa conquête de l’économie politique.

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Sorry that something went wrong, repeat again!