Ethereum

Ethereum (ETH)

€ 174.72

Ethereum correspond à un protocole de crypto-monnaie P2P blockchain dédié à la simplification de tout type de transactions financières. Sa puissance de calcul, sa transparence, sa garantie d’immuabilité des données et ses très faibles frais en font la plate-forme de référence pour le déploiement de contrats intelligents (« smart contracts »). Il ne nécessite que quelques lignes de code pour faire fonctionner des organisations virtuelles autonomes, gérer des actifs digitaux ou accélérer des processus monétaires complexes (change, compensation…). Nouvel écosystème internet capable de jouer un rôle de tiers de confiance, il séduit un public large, du particulier à la grande entreprise. Preuve de cette popularité, chaque ether (symbole de cotation : ETH) peut désormais se négocier sur tous les sites d’échange de monnaies virtuelles et les places de marché spécialisées (Bittrex, Coinbase, Kraken…). Cette « coin » élémentaire du système Ethereum est également convertible dans les principales devises internationales (euro, dollar, yen…).

RangPlateformeLocalisationTypes de cryptosFraisTrade
1Corée du Sud 1025 Monnaies dont le ETH 0,20% + d'infos
2Canada 19 Monnaies dont le ETH 0% > 0,3% + d'infos
3Canada 3 Monnaies dont le ETH 0,20% > 0,50% + d'infos
4Chine 9 Monnaies dont le ETH 0,02% > 0,20% + d'infos
Market CapVolumeDernière Transaction

Ethereum: Détails

Quantité MaxAlgorithmeProof TypeDate de lancementDifficultéSite
0EthashPoW30/07/2015Per 1 Block OUI
Bloc RRBloc N°Réseau H/SQuantité actuelleRécompenseEthereum
66271222.2843844924341E+14102943296.31163 Tradez

Ethereum, une histoire étonnante tournée vers l’intelligence logicielle

Passionné par les nouvelles possibilités technologiques défrichées par le bitcoin, le programmeur russo-canadien Vitalik Buterin lance en décembre 2013 son propre projet de monnaie libre, Ethereum. Il souhaite notamment utiliser la blockchain pour gérer des applications décentralisées (« dApps »). La pré-vente quelques mois plus tard d’ethers lui offre un financement de 20 millions de dollars tout en faisant connaître la nouvelle monnaie et son sigle (ETH). Elle attire une communauté grandissante de développeurs, qui apprécie la facilité d’utilisation des ressources du réseau et le positionnement de pointe sur les « smart contracts ». Les capacités d’Ethereum à réinventer les flux monétaires au-delà du transfert d’argent sont démontrées dès mai 2016 avec l’hébergement sur la plate-forme d’une DAO : ce fonds d’investissement s’autogère sans aucune intervention humaine, ses décisions étant prises par un dispositif de consensus informatisé. L’expérience, associée à l’amélioration permanente du protocole, a contribué à faire de l’ether la crypto-monnaie de référence pour les projets très disruptifs (intelligence collective, internet des objets, finances personnelles dématérialisées…).

Voici comment fonctionne vraiment Ethereum

Comme dans le système Bitcoin, la blockchain représente l’élément-clé de l’architecture technique d’Ethereum. Similaire à un grand livre comptable infalsifiable, elle voit chacune de ses transactions ou de ses exécutions de contrats intelligents vérifiée puis confirmée par des nœuds de serveurs organisés en réseau pair à pair. Cette étape de validation des flux financiers s’effectue grâce à des processus cryptographiques associant une clé privée et une clé publique lors d’opérations de « minage » de blocs de données. Elle nécessite le paiement par l’utilisateur de « gaz », une infime fraction d’ether, pour dédommager le propriétaire de la puissance de calcul qui a permis de la mener à bien. La rémunération, fixée librement, est étroitement corrélée à la difficulté du bloc et va directement conditionner le délai de traitement d’une transaction. Son attribution reste liée à l’émission par le mineur d’une preuve de travail de type algorithmique (« proof of work »).

Découvrez d'autres cryptomonnaies

L’ether, la solution révolutionnaire pour déployer des « smart contracts »

Pour la presse spécialisée dans les monnaies électroniques, l’ETH fait partie avec le bitcoin (BTC) des tokens qui vont devenir incontournables dans le futur. Face à une concurrence focalisée sur la fluidification des paiements, Ethereum dispose, avec ses avancées dans la gestion de contrats intelligents et de dApps entièrement autonomes, d’un atout supplémentaire majeur. Cette valeur ajoutée, associée à la mobilisation d’oracles et de modèles prédictifs numériques, devrait lui permettre de conquérir la clientèle des entreprises, à la recherche d’une automatisation et d’une sécurisation accrues de leurs activités. Un placement en portefeuille de l’ether doit donc se rapprocher d’un investissement réalisé dans une « fintech » : un horizon de placement de plusieurs années est à privilégier malgré la volatilité importante des cours.

Blockchain : explication en infographie

Blockchain : explication en infographie

Qu’est-ce que la Blockchain ? La Blockchain est un registre de transactions décentralisé fonctionnant à travers un réseau de pair à pair (P2P). Tous les utilisateurs de ce réseau sont capables de confirmer leurs transactions, sans intervention d’une autorité centrale.

Lire l’article
Russie : Achat de deux centrales électriques pour le minage du Bitcoin

Russie : Achat de deux centrales électriques pour le minage du Bitcoin

Durant de longues années, la Chine a gardé le monopole de l'industrie minière du Bitcoin grâce à son environnement propice au développement de l'informatique. Malheureusement, depuis quelque temps, les craintes de répression de la part du gouvernement orientent les miniers à réaliser leurs installations ailleurs.

Lire l’article