ZCash

ZCash (ZEC)

€ 102.58

Crypto-monnaie P2P ajoutant à la blockchain une option d’anonymat, le zcash (symbole de cotation : ZEC) assure une sécurisation maximale de l’identité des parties et du montant échangé lors du traitement d’un paiement. Le token se revendique comme une solution pour les transactions et les micro-transactions financières, plus sûr que le bitcoin, exposé à un risque de datamining de son « ledger » (grand livre). Monnaie électronique aux perspectives jugées prometteuses par les spécialistes, le zcash peut facilement se trader sur un très grand nombre de places de marché (Kraken, Bittrex…) ou s’échanger depuis un portefeuille électronique.

RangPlateformeLocalisationTypes de cryptosFraisTrade
1Corée du Sud 1025 Monnaies dont le ZEC 0,20% + d'infos
2Canada 19 Monnaies dont le ZEC 0% > 0,3% + d'infos
3Royaume-Uni 215 Monnaies dont le ZEC 0,01% > 0,1% + d'infos
4Espagne 14 Monnaies dont le ZEC 0,20% + d'infos
Market CapVolumeDernière Transaction

ZCash: Détails

Quantité MaxAlgorithmeProof TypeDate de lancementDifficultéSite
21000000EquihashPoW28/10/2016 OUI
Bloc RRBloc N°Réseau H/SQuantité actuelleRécompenseZCash
50%42188818841786255148606.2510 Tradez

Découvrez comment est né le zcash !

Le zcash trouve ses racines dans les travaux plus anciens sur la cryptographie et l’anonymisation des paiements en coins portée par les communautés Zerocoin et Zerocash. La fusion de ces protocoles sous l’égide de Zooko Wilcox O’Hearn et de Matthew Green donne officiellement naissance à la nouvelle monnaie dématérialisée en octobre 2016. Pour soutenir son développement, le projet lève ensuite un financement de 3 millions de dollars auprès de fonds d’investissement spécialisés dans les entreprises « blockchain ». Bénéficiant de retours positifs de la presse et des experts, le zcash devient dès avril 2017 l’une des 10 monnaies virtuelles à la plus forte capitalisation et fait désormais figure de principal concurrent au monero.

Savez-vous réellement comment fonctionne le zcash ?

Le zcash s’appuie sur une technologie propriétaire « zero knowledge proof » baptisée zk-SNARKS pour empêcher l’exposition publique de certains renseignements contenus dans la blockchain. Ce protocole de chiffrement, qui s’associe étroitement à la clé privée de l’utilisateur, permet de conserver une architecture de nœuds pair à pair similaire au Bitcoin pour faire circuler les informations confidentielles sur le réseau. Il se complète d’un minage ouvert afin de garantir un traitement accéléré des blocs. La proof of work est gérée par l’algorithme Equihash qui met l’accent sur la quantité de mémoire vive fournie par les mineurs pour attribuer les frais, disqualifiant les matériels ASIC coûteux.

Découvrez d'autres cryptomonnaies

Le ZEC, l’alternative au bitcoin à connaître

Le zcash fait partie des altcoins les plus intéressantes grâce à sa réelle valeur ajoutée en termes de protection des transactions. Son protocole solide et orienté grand public devrait lui permettre de continuer à séduire les utilisateurs de crypto-monnaies et de wallets sensibles au respect de la vie privée sur internet. L’évolution de son cours à moyen et long terme reste néanmoins dépendante de sa capacité à devenir un moyen de paiement incontournable dans le commerce en ligne.

Blockchain : explication en infographie

Blockchain : explication en infographie

Qu’est-ce que la Blockchain ? La Blockchain est un registre de transactions décentralisé fonctionnant à travers un réseau de pair à pair (P2P). Tous les utilisateurs de ce réseau sont capables de confirmer leurs transactions, sans intervention d’une autorité centrale.

Lire l’article
Russie : Achat de deux centrales électriques pour le minage du Bitcoin

Russie : Achat de deux centrales électriques pour le minage du Bitcoin

Durant de longues années, la Chine a gardé le monopole de l'industrie minière du Bitcoin grâce à son environnement propice au développement de l'informatique. Malheureusement, depuis quelque temps, les craintes de répression de la part du gouvernement orientent les miniers à réaliser leurs installations ailleurs.

Lire l’article